Les origines du projet

Les Petits Mondes
·
Qui n’a pas rêvé de devenir minuscule
l’espace d’un instant,
pour escalader les objets du quotidien,
pour accéder en toute discrétion
à des endroits interdits ?
·
Qui n’a pas rêvé de devenir un géant,
de surplomber le monde et d’en faire
le tour comme s’il avait des bottes
de sept lieues ?
·
Changer d’échelle, c’est un geste.
Regarder dans ces boîtes,
c’est accéder à des espaces clos,
grands ouverts sur l’imaginaire.
·
Elles m’ont inspiré
des prémices de contes…
Et vous, quelle(s) histoire(s)
vous soufflent-elles ?


L’ explorateur
· Florence Roullet-Boyer / Montage sonore : Pascal Bricard

 

« Ne vole ni trop haut,
ni trop bas. 
Reste dans
un espace intermédiaire
entre terre et ciel. »
Dédale, à Icare

« Thésée n’eut aucune hésitation.
D’un pas décidé, sans se retourner,
il pénétra à l’intérieur du labyrinthe.
​Le fil vibrait.
Ariane sentait l’avancée de Thésée
dans les méandres 
du labyrinthe. »
Murielle Szac

“Toute image crée l’illusion
de contenir une réalité :
notre désir d’y entrer
est très fort.”

Serge Tisseron

« Il fallait produire,
changer le monde…

Et bien peut-être qu’il faudra aussi
réapprendre à le contempler. »

Dominique Bourg

 

« Le rassurant de l’équilibre,
c’est que rien ne bouge.
Le vrai de l’équilibre,
c’est qu’il suffit d’un souffle
pour tout faire bouger. »
Julien Gracq

 


Les Petits Mondes d’hiver


“Rien que du blanc à songer”

Arthur Rimbaud
Ces créations sont visibles à la Fabrique à Ressorts,
25 rue de Sambre et Meuse,
75 010 Paris,
sur rendez-vous!
06 16 29 61 11
floroullet@icloud.com

Suivre le projet sur Facebook

→ Suivre le projet sur Instagram

→ Cliquez ici pour recevoir la Niouzlettre